En finir avec la dépression saisonnière

En finir avec la dépression saisonnière

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Etes-vous un tournesol ?

 

Je l’admets volontiers : je suis un cas extrême. Je suis un tournesol à l’apparence humaine (après ma crème de jour et une touche de fard à joues du moins).

Même pour regarder un film le soir, les lumières restent allumées dans la pièce. Non pas que j’aie peur du noir, mais je me sens toujours plus triste, ou moins joyeuse si vous préférez, quand la luminosité naturelle ou artificielle baisse.

Les restaurants aux lumières tamisées n’offrent rien de romantique à mes yeux. Ils sont pour moi glauques et déprimants.

Lire la suite…