10 astuces pour apprendre une langue étrangère

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Vous avez passé l’été sur une plage de Corfu et avez découvert que le grec était la langue qui faisait battre votre cœur ? Ou peut-être étiez-vous à Cardiff, et le gallois vous a chatouillé les oreilles ? Ou encore vous devez vous rendre à Orlando pour une conférence dans quelques mois et votre anglais est un peu rouillé ?

Voici quelques trucs et astuces pour apprendre une nouvelle langue.

(Vous verrez de nombreux exemples avec l’anglais car c’est dans cette langue que j’ai le plus d’expérience.)

1. Consacrez-y 30 minutes par jour

C’est comme le sport ! Vous progresserez plus vite si vous pratiquez un peu chaque jour. Mieux vaut une brève séance quotidienne qu’un bloc de quatre heures le dimanche après-midi.

2. Parlez… tout seul

Ça semble évident, mais une langue est faite pour être parlée. Vous n’apprendrez pas à parler sans vous entrainer. Si vous utilisez une méthode audio (ce que je vous conseille), répétez à voix haute ce que vous entendez. Vous devez habituer votre bouche et votre langue à former les sons de cette nouvelle langue.

Si vous souhaitez vous montrer courageux, enregistrez-vous sur le dictaphone de votre téléphone. Écoutez-vous. Vous allez détester l’expérience, mais elle vous aidera à entendre vos erreurs et à les corriger. Promis !

Parlez tout seul dans la langue que vous souhaitez apprendre. Au début, vous ne prononcerez sans doute que des mots isolés (« Fridge » ou « This is a fridge » en passant devant le frigo, par exemple), mais peu à peu forcez-vous à formuler des phrases entières.

Personne ne vous jugera, ce qui vous donnera un peu plus de confiance en vous.

Le seul souci est que vous vous retrouverez, des années plus tard, à marmonner dans une langue étrangère tout seul en rue en attirant les regards intrigués de vos voisins…

Et il va sans dire qu’il vous faut également saisir toutes les occasions de parler avec d’autres …

3. Emportez votre dictionnaire partout

Que ce soit une application sur votre téléphone ou un bon vieux dictionnaire papier, emportez avec vous de quoi satisfaire votre soif d’apprendre. En vous promenant ou en faisant vos courses, vous allez sans doute vous demandez « comment dit-on “journal” ou “pomme” ? » Vérifiez immédiatement dans votre dico. L’association du lieu, de l’objet et du mot vous aidera à mieux mémoriser cette nouvelle information.

Je peux vous dire que mon dictionnaire d’anglais de poche que je promenais partout avec moi dès mes 14 ans m’a appris beaucoup plus que certains de mes profs.

Aujourd’hui, j’utilise une application gratuite et la consulte dès que je rencontre un nouveau mot (c’est-à-dire presque tous les jours !).

4. Immergez vos oreilles

Je ne vous dis pas de prendre le premier avion pour la Grèce — ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit —, mais d’écouter la langue le plus possible. Même pendant que vous êtes en train de cuisiner, écouter quelque chose dans la langue « cible ». Ça peut être le journal ou une émission de jardinage ou une YouTubeuse donnant des conseils de maquillage. Le plus important est d’habituer vos oreilles aux sons et aux intonations de votre nouvelle langue.

Bien sûr, si vous avez l’occasion de séjourner dans une région où cette langue est parlée, c’est encore mieux.

5. Maîtrisez les bases

Eh oui, par là je veux dire « étudiez les bases ». Vous n’y couperez pas. Que ce soit les bases en grammaire (le verbe « être », les conjugaisons) ou en vocabulaire (les 100 verbes les plus courants, par exemple), vous devrez passer un peu de temps à étudier. Même les enfants natifs d’une langue apprennent la grammaire à l’école. Si vous visez un niveau que vous pourriez éventuellement utiliser dans le milieu professionnel, vous devez consacrer du temps à acquérir un minimum de grammaire.

6. Lisez

Si vous êtes sur place, lisez les enseignes des magasins, les menus des restaurants, même les tickets de caisse.

Pour ceux qui n’ont pas l’occasion de s’expatrier un moment, commencez par des textes pour apprenants. Si vous êtes présent sur les réseaux sociaux, suivez des pages Facebook ou des comptes Twitter dans la langue cible, par exemple. Au début, vous ne lirez que les titres, avant de pouvoir déchiffrer des articles entiers.

Plus tard, si vous aimez lire, passez aux livres pour apprenants. En anglais, il existe de nombreux livres adaptés aux différents niveaux (Penguin Readers, Harrap’s Yes You Can, Oxford Bookworms Library, entre autres).

Un peu plus tard dans votre apprentissage, n’hésitez pas à lire un livre que vous avez déjà lu en français.

Je n’accepterai jamais qu’Hermione ait été rebaptisée « Hermelien » dans la version néerlandophone d’Harry Potter, mais cela ne m’a pas empêchée d’arriver jusqu’à la dernière ligne.

7. Amusez-vous!

Par exemple, si vous aimez le cinéma, regardez des films dans la langue cible — ou, pourquoi pas — des séries ou films doublés dans la langue cible. J’ai regardé des saisons entières de Ghost Whisperer et de Castle en italien et l’effet est tout autre ! C’est sans doute le meilleur moyen d’assimiler des phrases de tous les jours (et d’autres, moins fréquentes, à propos de fantômes et revenants !).

Pour les sous-titres, choisissez-les dans la langue cible. Cela vous permettra d’associer ce que vous venez d’entendre aux mots que vous lisez.

Par ailleurs, si vous êtes un fervent cruciverbiste, adonnez-vous à votre passe-temps dans la langue cible. Pour l’anglais notamment, il existe des livres de mots croisés par niveau.

Et pour les amateurs de musique, amusez-vous sur lyricstraining.com. Comprendre vos chansons préférées risque de faire tomber votre idole de son piédestal, mais c’est le prix du savoir.

(Je pense notamment aux fans des Eagles et de leur célèbre Hotel California.…)

Et une fois que vous avez compris les paroles, faites une séance de karaoké!

8. Acceptez de vous tromper

Dans notre système scolaire, on a tendance à réprimander les élèves qui font des fautes, plutôt que de les encourager à essayer. Cela engendre des générations entières d’adultes terrifiés à l’idée de se tromper. C’est à la fois dommage et dommageable.

À moins d’être un génie, il est impossible d’apprendre une langue sans jamais commettre la moindre faute.

Vous allez donc dire des milliers de bêtises tout au long de votre apprentissage. Faites-vous une raison.

Vous vous retrouverez parfois dans des situations embarrassantes et en ferez sourire certains, mais vous aurez ainsi une réserve d’anecdotes à raconter lors des diners de famille.

Je peux vous garantir que si vous vous rendez dans une pharmacie de Florence pour acheter des bouchons d’oreilles et que vous ne connaissez pas le mot exact, mais pouvez l’expliquer, la pharmacienne se fera un plaisir de vous apprendre un nouveau mot tout en vous remerciant de l’effort que vous faites pour apprendre sa langue.

N’oubliez jamais que dans la plupart des cas, les natifs d’une langue sont tout d’abord flattés que vous ayez choisi d’apprendre leur langue.

De plus, votre accent est charmant. Du moment que votre prononciation est suffisamment correcte pour que vous soyez compris sans trop d’efforts de la part de votre interlocuteur, peu de gens restent insensibles à un accent étranger. Chers francophones, je suis ravie de vous dire que l’accent français a, cette année encore, été élu l’accent étranger le plus sexy du monde.

9. Utilisez la technologie

Nous avons une foule d’outils à notre disposition aujourd’hui. Ce sera idiot de ne pas s’en servir.

Vous pouvez commencer par changer la langue de votre téléphone, par exemple. Avec les icônes, vous devriez vous en sortir (mais attendez peut-être de maîtriser l’alphabet de la langue de votre choix !).

Faites de même pour votre compte Gmail, Facebook, Twitter, Instagram, etc. Vous apprendrez une foule de mots sans même vous en rendre compte.

Il existe également des applications d’apprentissage comme Duolingo, MosaLingua ou Babbel.

Quizlet vous aide par ailleurs à mémoriser absolument n’importe quelle matière grâce à des « flash cards » électroniques et d’autres activités en ligne.

Pour les personnes résidant en Wallonie (Belgique), vous avez également accès gratuitement à Wallangues. Cette plate-forme vous permet d’étudier le néerlandais, l’anglais, l’allemand et le français en tant que langue étrangère.

Suivez également des pages sur Facebook. En anglais, il existe d’excellentes pages telles que English is Fun, English Through Stories, ou LearnEnglish British Council pour apprendre du vocabulaire et des points de grammaire. Pour des niveaux plus élevés, n’hésitez pas à suivre des sites d’information. Pour lire ou regarder des histoires (vraies), vous pouvez notamment suivre la très belle page Humans of New York.

Cela vous permet d’avoir votre petite dose quotidienne d’exposition à la langue naturellement.

Pensez également aux chaînes YouTube. Pour l’anglais, je pense notamment à AngloLink, English With Lucy, English Like a Native (anglais britannique), ou encore Learn English With Ronnie et Rachel’s English (anglais américain).

Si vous adorez la mode ou la technologie, suivez un YouTuber ou un Instragramer qui a la même passion que vous.

10. Donnez un coup de pouce à votre cerveau

N’oubliez pas de faire un peu d’exercice au quotidien, de vous hydrater et de dormir en suffisance.

L’idéal serait d’écouter un podcast en promenant votre chien. Comme nous l’avons déjà vu, la salle de cours optimale serait équipée de tapis de course et non de tables et de chaises. Mettez toutes les chances de votre côté et promenez-vous.

Je vous souhaite beaucoup d’amusement et de belles rencontres tout au long de votre apprentissage !

crédits photos: Konstantin Dyadyun , Alphacolor 13, Mc Jefferson Agloro , Dmitry Ratushny , Edho Pratama et Justin Main surUnsplash

 

Surmonter le syndrome de l'imposteur

Surmonter le syndrome de l’imposteur

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Commençons par poser le diagnostic: souffrez-vous du syndrome de l’imposteur ?

 

Craignez-vous qu’un jour le monde se rende compte que vous ne méritez pas cette promotion ou ce nouveau poste ? Lorsqu’on vous félicite pour un projet ou une réussite, êtes-vous convaincu que tôt ou tard « ils » verront que vous n’avez pas de talent particulier ? Quand tout vous réussit, une petite voix vous susurre-t-elle à l’oreille qu’un jour vous serez démasqué ? Redoutez-vous la désapprobation ? Vous démontez-vous à la première remarque négative (aussi constructive et bienveillante soit-elle) ? Êtes-vous secrètement convaincu que tout ce que vous avez accompli n’était qu’un coup de chance ? Lire la suite…

Améliorez votre créativité en 10 astuces

Améliorez votre créativité en 10 astuces

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Améliorez votre créativité ou que faire quand vous êtes en manque d’inspiration.

Vous devez boucler un projet ou faire part de propositions originales pour un nouveau produit (qu’il s’agisse d’un service, d’un parfum de gel douche bio ou d’un cadeau pour remercier les donneurs de sang) et vous êtes bloqué. Plus d’inspiration, plus de jus, juste un tourbillon de vieilles idées ressassées mainte fois et la panique qui monte.  Comment sortir de ce cercle vicieux?Lire la suite…

Renforcer votre créativité et votre mémoire grâce au Mind Mapping

Déborder d’idées et renforcer sa mémoire grâce au Mind Mapping

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Le Mind Mapping – l’aide-mémoire préféré de votre cerveau

Comme nous l’avons vu au cours des dernières semaines, écrire (particulièrement à la main) nous aide à mieux réfléchir et à organiser nos idées.

Ce n’est pas pour rien qu’il y a toujours un tableau blanc pour noter la chronologie du crime et les noms des suspects dans toute série policière qui se respecte. Même le docteur House était un adepte.

Le Mind Mapping (ou carte mentale ou encore schéma heuristique en français correct) est un outil supplémentaire pour vous aider à la fois à trouver de nouvelles idées et à organiser et mémoriser celles-ci.Lire la suite…

Ecrire à la main - le secret de la réussite

Écrire à la main — le secret de la réussite ?

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pourquoi il FAUT écrire à la main.

Si vous vous souvenez, la semaine dernière, je vous parlais de Ryder Caroll, le concepteur de produits numériques qui a inventé le concept de bullet journal et s’en sert pour organiser son quotidien et noter en un seul endroit les idées qui lui passent par la tête à longueur de journée.

Il a choisi ce format pour sa grande flexibilité et son accès immédiat. Il ne savait pas que son système cachait un autre avantage : il facilite le processus de mémorisation et d’analyse.Lire la suite…

La journée de travail de six heures

La journée de travail de six heures

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Il y a tout juste deux ans, la deuxième plus grande ville de Suède, Götenborg, a lancé un projet pilote : la journée de travail de six heures pour un salaire inchangé. L’expérience a été menée dans une maison de retraite de la ville.

Ce projet a suscité l’intérêt de nombreux responsables publics à travers le monde, notamment en Belgique. L’on attendait de cette baisse d’heures travaillées une augmentation du nombre d’emplois, un meilleur équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle, une diminution des congés maladie.Lire la suite…

Gestion du temps : Trouver du temps quand il n’y en a pas

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Trouver du temps quand il n’y en a pas

 

 « J’ai pas le temps ! », cette phrase, nous la prononçons tous plus ou moins souvent presque sans y penser. Pas le temps de faire du sport, de lire, de terminer de peindre les murs de la salle de bain, etc. Complétez cette litanie avec les projets que vous réaliserez « plus tard ».

Sauf que « plus tard » n’est repris dans aucun calendrier.

Et si vous trouviez le moyen de dégagez du temps pour tenir ne serait-ce qu’une seule promesse ? Votre critique intérieur, avec sa voix hautaine et nasillarde, se tairait enfin.

Nous connaissons tous quelqu’un qui accomplit plus en une journée que nous en une semaine. Cet ami (ou ennemi) tant envié est pourtant un être fait de chair et de sang qui dort plusieurs heures par jour, qui travaille (à temps plein!), qui a peut-être même une famille qu’il emmène en week-end en forêt ou en stage de voile. Je suis sûre que vous voyez exactement de qui je parle.

Se comparer à autrui nuit et sabote l’estime de soi (nous en reparlerons ci-dessous). Pour autant, suivre le bon exemple peut porter ses fruits.

Quel est donc le secret de cet individu parfait ?

Fort est à parier qu’il se trouve parmi les propositions ci-dessous.

Lire la suite…

Devenez un super collègue

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les dix qualités d’un super collègue

 

La plupart des travailleurs passent huit heures par jour avec d’autres êtres humains communément appelés « collègues ». Nous avons tous des collègues que nous aimons plus ou moins et nous pensons tous être excellents dans ce rôle. Je suis sûre que vous êtes tous parfaitement charmants, mais voici quelques pistes à explorer pour être des collègues en or.

1. Soyez ponctuel

Votre ponctualité ne préoccupe pas uniquement votre supérieur hiérarchique ou la pointeuse à l’accueil. Elle est essentielle pour vos collègues également. Ce sont vos voisins de bureau qui devront décrocher votre téléphone et recevoir vos clients en votre absence. Si le retard est inévitable, veillez à les prévenir le plus rapidement possible.

2. Soyez de bonne humeur

Pas facile tous les jours si votre voiture n’a pas démarré, si le petit dernier a renversé son Yazoo sur votre veste, ou si vous vous êtes brouillé avec votre moitié devant vos œufs au bacon, me direz-vous. Je ne vous demande pas de raconter une blague en faisant la roue, mais simplement de saluer tout le monde et d’être cordial.

Lire la suite…

12 choses à glisser dans votre sac le jour d’un entretien d’embauche

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Vous vous rendez prochainement à un entretien d’embauche? Sans doute êtes-vous stressé et aimeriez-vous parer à toutes les éventualités.

Je ne vous garantis pas que vous décrocherez l’emploi convoité, mais la vidéo ci-dessous vous aidera au moins à préparer votre sac (la veille) et à emporter un « kit entretien d’embauche » digne de ce nom pour le jour J.Lire la suite…

La ponctualité en 5 astuces

La ponctualité en 5 astuces

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Résolution en ce retour de vacances: La ponctualité en 5 astuces

Ne pas entendre son réveil sonner, oublier de le programmer, être bloqué dans un embouteillage, ou avoir un contretemps peut arriver à tous. La seule chose à faire est de présenter ses excuses et de se mettre au travail.

Être en retard de manière récurrente, par contre, n’est pas une option. Ça ne se fait pas. Ou plutôt ça se fait mais ce n’est ni respectueux, ni poli, ni professionnel.

Cela donne l’impression que votre temps est plus précieux à vos yeux que celui de ceux qui vous attendent.Lire la suite…

Etes-vous un introverti qui s'ignore

Êtes-vous un introverti qui s’ignore?

Pin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Et si je vous disais que vous pouvez de culpabiliser parce que vous avez besoin de moments de solitude. Vous êtes peut-être un(e) introverti(e) qui s’ignore.

Dans ma famille,  j’ai — entre autres — la réputation d’être bavarde. Je papote et raconte des anecdotes (ma maladresse naturelle est une source d’inspiration inépuisable). J’ai toujours plusieurs projets en cours et je suis la première lors des réunions de famille au complet à faire le tour des tables pour discuter avec chacun.

Pourtant, je demeure une énigme pour beaucoup d’entre eux : j’aime vivre seule, voyager seule. L’idée de passer un réveillon — moment où l’on est dans l’obligation de s’amuser en bonne compagnie — seule à la maison exerce sur moi un attrait incompréhensible pour la plupart des humains (de ma famille ou pas), animaux sociaux qu’ils sont.Lire la suite…